Vasectomie sans aiguille et sans scalpel

Docteur Jean-Philippe Bercier BSc, MD, CCFP

Introduction

La préparation

L’opération

La guérison

3 – Opération

  • On utilise un pulvérisateur qui émet un flux d’anesthésie si fin qu’il engourdit la peau et pénètre à une profondeur d’environ 5 mm, ce qui est suffisant pour entourer et anesthésier chaque canal déférent lorsque celui-ci est immobilisé sous la peau anesthésiée.
  • Pendant que l’anesthésie prend effet, on nettoie et enveloppe le scrotum de façon stérile.
  • On manipule un canal déférent en position tout juste sous la peau anesthésiée.
  • On l’immobilise sous la peau avec une pince de fixation pour ensuite écarter délicatement les tissus jusqu’au canal.
  • Le canal est ensuite amené à la peau.
  • On cautérise (brûle) ensuite le bout supérieur coupée pour qu’il se referme par cicatrisation.
  • Par la suite, on installe une minuscule agrafe de titane pour fermer l’ouverture pour que les bouts soient séparés par une couche de tissu.
  • Aucun point de suture n’est requis et la petite ouverture devient étanche à l’intérieur d’une journée.

La vasectomie sans aiguille et sans scalpel